Un cochon d’Inde comme animal de compagnie, pourquoi pas ?

cochon d’Inde (Cavia porcellus) À la fois sociable, doux, mais surtout très mignon, le cochon d’Inde (Cavia porcellus) ne craint pas du tout la captivité et s’adaptera donc parfaitement à la vie en intérieur. Voici un rongeur de compagnie domestiqué qui descend du cobaye sauvage.

Le cochon d’Inde est un animal fragile

Détrompez-vous, malgré sa petite taille, un cochon d’Inde est un animal dont vous devez vous occuper quotidiennement. Certaines personnes pensent à tort en effet que par rapport aux autres animaux domestiques, le cobaye est moins contraignant et peu exigeant. Du coup, des parents décident d’en offrir à leurs enfants. Pourtant, même si ce petit mammifère apprécie les câlins, il ne supporte pas les manipulations et les gestes brusques.

Malheureusement, les enfants, notamment ceux en bas âges manquent souvent de délicatesse et de douceur. Et il est vrai que contrairement au chien, ce rongeur n’a pas besoin de sa balade quotidienne. Toutefois, vous devez tout de même consacrer beaucoup de votre temps à l’entretien et au nettoyage de sa cage. Sans parler de l’attention particulièrement que vous devez accorder à son alimentation. En effet, à la différence des autres rongeurs, le cochon d’Inde ne consomme que des légumes crus.

D’autre part, pour vous assurer de sa bonne santé, vous devez aussi inspecter minutieusement de manière régulière votre animal, ainsi que ses crottes. Qui plus est, ces rongeurs sont très grégaires et ne supportent pas du tout la solitude. Pour que l’animal trouve son équilibre, vous devez en adopter deux au minimum. Choisissez uniquement des mâles ou seulement des femelles si vous ne voulez pas faire un élevage de cobayes. Avec jusqu’à six petits par portée qu’il peut renouveler 2 à 4 fois par an, ces mammifères se multiplient en effet très vite.

Où trouver son cochon d’Inde ?

Même si un cochon d’Inde s’achète généralement en animalerie pour un coût moyen allant de quinze à cinquante euros en fonction de l’espèce, privilégiez plutôt les élevages. Et même si les éleveurs disposent d’un site internet, ne faites pas votre démarche en ligne. Si possible programmez une visite sur place, pour vous assurer du respect de l’hygiène et de leurs bonnes conditions de vie. C’est effectivement la garantie de la bonne santé de l’animal.

cochon d’Inde

Les petits élevages seront d’ailleurs à privilégier aux intensifs. Ils sont le gage d’un suivi plus rigoureux de la santé, de l’alimentation et du bien-être des cochons d’Inde. De plus, comme vous avez de véritables professionnels comme interlocuteurs, les éleveurs seront parfaitement à même de vous briefer sur les conditions à respecter pour la bonne santé et le bien-être de votre nouvel animal de compagnie.

Sinon, rien ne vous empêche non plus de vous adresser aux associations ou aux refuges. Souvent bénévoles, ces organismes s’occupent des cochons d’Inde abandonnés. Enfin, si vous avez le coup de cœur pour un ou des cobayes, demandez à prendre l’animal dans vos mains. Examinez bien son nez qui doit-être parfaitement sec. Ses yeux aussi doivent être parfaitement propres et non pas larmoyants. Autrement, la présence de croutes ou de plaies sur la peau sont les signes d’une mauvaise santé. Tout comme la maigreur et les traces de diarrhée sur les poils.

Écrit par Pamina le dans Les NAC

Vous avez aimé ? Partagez !

Envie de participer à la discussion ?

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : ddkc4kysse