Les parasites externes du chien

Chez le chien, il existe deux grandes catégories de parasites : les parasites internes autrement connus sous le nom de vers qui infestent généralement les intestins de l’animal et les parasites externes qui vivent sur la peau de l’animal.

Les parasites externes du chien

Parmi ces parasites externes, on trouve des insectes mais également des acariens, des petites bêtes microscopiques invisibles à l’œil nu. Ces parasites externes sont souvent à l’origine de démangeaisons chez le chien, source d’inconfort pour ce dernier, mais aussi de maladies ou de complications infectieuses qui peuvent se révéler plus graves.

Les puces

Le plus connu de tous les parasites externes du chien est certainement la puce. Et, pour cause, il s’agit du parasite le plus commun chez le chien. Ce sont les puces adultes qui vivent sur le chien et qui se nourrissent de son sang. Elles ne représentent que 5% de la population de puces, les autres 95% sont des puces immatures en cours de développement présentes dans l’environnement immédiat du chien.

Les puces sont à l’origine de démangeaisons importantes chez le chien souvent localisées dans le bas de son dos où elles se plaisent à vivre. Parfois, leurs piqûres peuvent être à l’origine d’une allergie très incommodante pour le chien. Elles peuvent aussi véhiculer le ténia à dipylidium.

Les agents des gales du corps et des oreilles

Les agents responsables de la gale chez le chien sont des acariens, des sortes de petites araignées microscopiques. Ils peuvent se nourrir de débris cutanés dans le cas de l’agent responsable de la gale du corps ou bien de cérumen dans le cas de l’agent responsable de la gale des oreilles.

Ils provoquent d’importantes démangeaisons chez l’animal en creusant des galeries dans son épiderme. Leur traitement est long et doit s’accompagner, dans le cas de la gale du corps, de précautions lors de la manipulation du chien car ces acariens peuvent être transmissibles à l’Homme.

Les aoûtats

Les aoûtats sont des larves d’acarien de couleur rouge responsables chez le chien d’une pseudo-gale. Sévissant surtout pendant la période estivale d’où ils tirent leur nom, les aoûtats provoquent également de fortes démangeaisons chez le chien.

Les tiques

Les tiques se nourrissent du sang de l’animal sur lequel elles viennent se loger le temps de leur repas pendant 3 à 4 jours. Une fois repues, elles se décrochent pour retourner dans leur habitat naturel constitué de hautes herbes. Les tiques sont tristement connues pour être les vecteurs de nombreuses maladies du chien telles que la piroplasmose ou bien encore la maladie de Lyme autrement connue sous le nom de borréliose. La piroplasmose est une grave maladie qui affecte les globules rouges, elle est souvent mortelle chez le chien et la maladie de Lyme provoque des troubles musculaires chez l’animal.

Les tiques peuvent également véhiculer d’autres maladies moins connues comme l’ehrlichiose et l’anaplasmose. La transmission de la maladie se fait par l’instillation d’une bactérie ou d’un parasite contenu dans la salive de la tique lorsque cette dernière mord le chien pour se nourrir.

Les poux

Un chien peut également être infesté de poux broyeurs ou de poux piqueurs non transmissibles à l’Homme. Il s’agit de petits insectes de 1 à 2 mm de long et responsables de fortes démangeaisons. Ils élisent domicile vers la tête et le cou du chien pour les poux piqueurs et sur l’ensemble du corps pour les poux broyeurs.

Les cheyletielles

Les cheyletielles sont des acariens qui sont responsable d’une maladie cutanée appelée cheyletiellose chez le chien. Ces acariens se nourrissent de débris de peau et de fluides tissulaires et sont responsables de fortes démangeaisons chez l’animal qu’ils infestent. Des allergies peuvent se développer chez les chiens sensibles à ce parasite.

Que faire pour les éviter ?

Le mieux, en matière de parasites externes, est de miser sur la prévention. Traiter son chien tous les mois avec un antiparasitaire adapté suffit généralement de se prémunir contre une infestation. Il existe des produits parasitaires sous de diverses formes : en spray, en pipette, en collier, en shampooing ou en comprimés à avaler.

Les produits antiparasitaires bien qu’efficaces pour éviter une infestation, ne sont pas suffisamment répulsifs pour éviter la piqûre d’un parasite. Et, la morsure d’une seule tique infectée par l’agent de la piroplasmose peut suffire à rendre un chien malade. Pour protéger efficacement votre chien, seule la vaccination permettra de réduire significativement les risques.

Sources :

Écrit par Pamina le dans Les chiens

Vous avez aimé ? Partagez !

1 commentaire

Écrit par Animaniacs le 15/09/2017 à 14h06

J'utilise maintenant des produits ultrason au moins pas de produit chimique et ça marche super, aussi bien sur mes chats que mes chiens ! Il faut vraiment faire attention à ces parasites, ça peut être vraiment très dangereux pour l'animal mais aussi pour nous !

Envie de participer à la discussion ?

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : sphvxcfv9e