Bien prendre les animaux en photo

Alors que certaines personnes ont une préférence pour les paysages, pour la nature morte ou pour les portraits, moi j’adore photographier les animaux. Je n’ai bien sûr pas le talent d’un Vincent Munier, encore moins d’un Erwan Balança mais mes photos valent tout de même le coup d’œil.

Assurez-vous de disposer du bon matériel

Lorsque je photographie un coucher de soleil ou un monument historique, je réalise à chaque fois de très beaux clichés. La raison ? Comme ces sujets sont immobiles, le choix des prises de vue photographique est facilité. Malheureusement, ce n’est pas le cas avec les animaux puisque ces derniers sont rarement coopératifs.

Et oui, différemment d’une personne, l’on ne peut demander à son chien où à son chat de prendre des poses devant l’objectif. J’ai bien essayé avec mon labrador, mais c’était peine perdue. Ainsi, pour ne pas me retrouver avec des photos floues et ratées, j’ai décidé d’investir dans un trépied pour poser mon appareil photo numérique. D’ailleurs, je vous conseiller d’opter pour un modèle équipé d’une rotule.

Sinon, comme il m’arrive également d’utiliser un objectif à longue focale, lorsque je prends des photos d’animaux au zoo, j’ai également fait l’acquisition d’un monopod pour stabiliser et élever l’appareil photo. Enfin, je n’en dispose pas encore, mais un blimp ou une housse insonorisée peut-être également d’une grande utilité pour réduire les bruits issus de l’appareil photo lors des déclenchements. Avec cet accessoire, vous ne risquez pas d’effrayer les animaux.

Photo d’un labrador en action

Commencez avec les animaux domestiques

D’ores et déjà préparez-vous, car il faut s’armer de beaucoup de patience avant d’obtenir des clichés magnifiques d’animaux. Me concernant, il m’a fallu trois longs mois pour des photos enfin réussies et j’ai fait mon apprentissage sur mon chien. En effet, contrairement aux animaux dans les zoos ou dans leurs milieux naturels, les chats et les chiens sont déjà apprivoisés et seront donc plus aisés à photographier, à condition de savoir attirer leur attention.

Voilà comment je procède. D’abord pour le cadre, je ne choisis que les lieux qui sont familiers à mon chien pour qu’il s’y sente à son aise. Par ailleurs, en optant pour des endroits qui lui sont inconnus, il y a de fortes chances que l’animal soit distrait et s’emploie plus à la découverte de ce nouvel environnement. Il vous sera tout simplement difficile de focaliser son attention. Pour la capter, je lui parle très doucement tout au long de séance photo en essayant tant que possible de maintenir le contact visuel. Autrement, le jouet préféré de l’animal à tenir dans votre main fera aussi l’affaire.

Conseils et astuces

Toutefois, mes photos les plus réussies sont celles où les animaux sont en pleine action, lorsque ces derniers courent et jouent. Et immortaliser des sujets qui bougent rapidement n’est réalisable qu’avec une prise de photos en rafale. Rien de tel pour obtenir les bons clichés au bon moment, puisque la particularité de ce mode est de permettre une série de photos, en quelques secondes seulement.

Bien sûr, l’ensemble des appareils numériques dernière génération sont déjà dotés du mode rafale. Cependant, c’est sur les reflex que celui-ci reste le plus performant. En outre, une carte mémoire avec une excellente capacité de stockage sera également nécessaire pour les photographes amateurs qui usent régulièrement cette prise de vue.

Enfin, tant que faire se peut, j’évite d’utiliser le flash pour ne pas effrayer et faire fuir l’animal. À cet effet, je programme mes séances de photos dans la journée, plus particulièrement dans la matinée. Pour moi, c’est le moment de la journée où la lumière naturelle est optimisée, précisément pour les shootings en extérieur. Mais à défaut si vous êtes en intérieur, privilégiez une pièce qui bénéficie d’un bon rayonnement solaire.

Écrit par Pamina le dans Animal Hebdo

Vous avez aimé ? Partagez !

Envie de participer à la discussion ?

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : equei3dc2j