Garde et promenade d’animaux, une activité rémunératrice pour les retraités

pet-sitter

Pour ne pas tomber entièrement dans l’inactivité ou dans l’oisiveté, beaucoup de jeunes retraités n’hésitent pas à occuper un travail à temps partiel pour ne citer que la garde et la promenade d’animaux. Le pet-sitter est aujourd’hui une activité très prisée.

Une activité de plus en plus populaire

Si vous proposez vos services de garde d’animaux, n’attendez plus pour poster une annonce sur Senior Magazine. Auparavant surtout rencontré Outre Atlantique, le baby-sitting d’animaux commence aujourd’hui à intégrer le mode de vie des Français. Ce métier peut être occupé à temps partiel et répond parfaitement aux exigences des personnes retraitées qui cherchent un emploi occasionnel. Rien de tel pour arrondir ses fins de mois et pour se faire des revenus complémentaires, sans pour autant y passer tous ses moments libres.

Qui plus est, cette prestation est aujourd’hui très demandée. De nombreux propriétaires sont en effet de plus en plus réticents à laisser leurs compagnons domestiques seuls dans leur logement. En faisant appel à un pet-sitter, c’est l’assurance qu’une personne s’occupe en leur absence de leurs chats et de leurs chiens. Ils peuvent ainsi vaquer l’esprit tranquille à leurs occupations professionnelles et quotidiennes. Mais quelles sont les missions d’un garde d’animaux ?

Parmi les responsabilités principales sont le gardiennage, le nourrissage et la promenade. Sans oublier la veille de l’hygiène et de la propreté des lieux de vie des animaux, pour ne citer que le nettoyage de la litière, par exemple. Et quelquefois, il se peut que la personne se charge aussi du toilettage. Tout doit-être mis œuvre pour assurer leur bien-être et leur confort. Cette activité s’exerce généralement au domicile des maîtres et des propriétaires. Une solution de garde très bénéfique pour les chiens et les chats trop vieux ou malades qui ne peuvent plus quitter leur maison.

Comment devenir pet-sitter ?

Le métier de pet-sitter est facilement à la portée de tous les hommes et de toutes les femmes retraités. Toutefois, les conditions sine qua non pour pratiquer cette prestation de gardiennage sont l’amour sans réserve des animaux et l’habitude de déjà prendre soin d’eux. Autrement, une très bonne connaissance de l’espèce canine ou féline est aussi nécessaire. Mais heureusement que de nos jours, des instituts dispensent des formations payantes en garderie d’animaux.

pet-sitter

Par ailleurs, quand bien même les tâches à accomplir semblent standards et banales, ce professionnel doit impérativement se plier aux modes d’élevages de leurs clients. En outre, il doit être aussi à même de satisfaire les besoins de l’animal, tout en respectant ses habitudes de vie. Tout en restant joignable à tout moment pour pouvoir donner des nouvelles aux propriétaires quelle que soit l’heure de la journée.

Attention cependant, même si des particuliers peuvent proposer cette prestation, la pratique de cette profession est très réglementée. En effet, dans la mesure où les maitres sont de plus en plus exigeants sur la compétence et le savoir-faire du dog ou du cat-sitter, la possession d’un CCAD (Certificat de capacité des animaux de compagnie d’espèces domestiques) est tout de même fortement recommandé. Ce document s’obtient auprès de la Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations ou DDCSPP.

Écrit par Pamina le dans Animal Hebdo

Vous avez aimé ? Partagez !

Envie de participer à la discussion ?

Nom

Adresse de contact

Commentaire

Code de sécurité : avfxhg7icu